ALASSANE OUATTARA: De la violation brutale de la constitution à une investiture présidentielle illégitime

Image result for alassane  ouattara

Réélection du President Alassane Ouattara dans un bain de sang

Le président ivoirien Alassane Ouattara a été réélu pour un nouveau mandat à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle ivoirienne du 31 octobre dernier avec 94,27% des suffrages contre 1,99 % pour son adversaire, le candidat indépendant Kouadio Konan Bertin dit KKB. Ce scrutin qui était boycotté par l’opposition ivoirienne, a enregistré un taux de participation de 53,90 %. L’opposition ivoirienne ne reconnaît pas la légitimité du President élu. Bédié précise: « Le peuple de Côte d’Ivoire a clairement désavoué monsieur Alassane Ouattara devant la communauté nationale et internationale avec le choix du Non à son projet de 3e mandat anticonstitutionnel ».

L’investiture d’Alassane OUATTARA, la grosse anarque

Alassane Ouattara, après avoir violé impunément la constitution ivoirienne s’impose de force comme le président élu pour les cinq à venir. La nouveauté majeure pour cet homme souffrant de folies de grandeurs a décidé unilatéralement de faire brusquement une investiture qui stupéfie tout le monde. Prévue pour se dérouler au stade d’Ebimpé, cette investiture exceptionnellement aura lieu dans un endroit clos. Cette élection politique s’est déroulée dans un bain de sang avec l’emprisonnement illicite des membres de l’opposition. Selon la constitution taillée sur mesure, Alassane Ouattara sera investi lourdement pour son 1er Mandat de la 3e République ou pour son troisième mandat illégitime. Le lapsus révélateur du ministre Mr Sidi Touré a enflammé soudain la toile à quelques jours de l’investiture présidentielle illégale.

Devant ce brusque revirement de situation, les spéculations hasardeuses autour de cette investiture ne cessent de faire à peine le chou gras de la presse ivoirienne si bien que le directeur  exécutif du RHDP, Adama Bictogo a tenté en vain  d’étouffer  l’incendie. Cette investiture se veut sobre : « Le Président de la République est allé à cette élection, mais moralement en étant très abattu. Pour nous il l’a fait. C’est pourquoi cette investiture, il la veut sobre. Il le fait presque à son bureau parce qu’il le fait sur le parvis. Donc ça sera son cabinet plus quelques invités. Tout le monde ne pourra pas y accéder. Je voudrais donc solliciter votre indulgence à tous ».

L’hypothèse aventurée de la crise sanitaire invoquée par les organisateurs: la cérémonie sera volontairement sobre du fait de la crise sanitaire liée inextricablement à la pandémie de COVID-19. Cette thèse négationniste invoquée en vain ne semble pas être plausible. Pour rappel, la cérémonie d’investiture de Ouattara a été une véritable démonstration de force majeure pendant la COVID19 battait son plein. La campagne électorale s’est déroulée au plus dans une ambiance anti-crise sanitaire. C’est précisément dans un stade plein à craquer de dizaines de milliers de militants du RHDP acheminés souvent par cars venus de toutes les régions du pays que le président Alassane Ouattara a été investi comme candidat du RHDP en remplacement de feu Amadou Gon Coulibaly.

Cérémonie d’investiture du candidat RHDP: Alassane Dramane Ouattara à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020

La thèse de la santé chancelante d’Alassane Ouattara est aussi évoquée. Il serait très affaibli pour se donner à une cérémonie excessive d’une durée exceptionnelle.

Pour finir, les opposants évoquent sans cesse la peur inavouée du régime dictatorial devant un peuple déterminé malgré la violence extrême et les appareils étatiques utilisés par ce gouvernement totalitaire pour l’intimider ou provoquer la diversion. Cette investiture demeure longuement un non-évènement considéré nullement comme illégale et illégitime.

 » Oui c’est comme ça lorsqu’on est illégitime et illégal, on ne se montre pas publiquement. Tu pensais que Bédié allait tomber dans le jeu pour aller à cette fausse cérémonie ce qui donnerait une reconnaissance légale et légitime au violeur de constitution? Ouattara ne fera pas ce 3ème mandat, même s’il organise son investiture. » Zadi Vacka

« Dites à ce vaurien que sur le plan constitutionnel, la Côte d’ivoire n’ a plus de Président depuis le 31 octobre 2020 et que nous vivons une vacance de pouvoir que ne peut abroger un mandat anticonstitutionnel, illégal et illégitime. L’investiture du 14 décembre dont il question est par conséquent un abus de langage, un parjure et une forfaiture de plus. » Traoré Mamadou

« Cette invitation est une provocation de plus, c’est une provocation de trop. Dès l’instant où une Constitution est violée et qu’il y a des manifestations pacifiques pendant lesquelles il y a des tueries et des arrestations et que par la suite on vient nous tendre une invitation à une investiture d’une élection qu’on a boycottée, c’est une provocation de trop « 

Le président de la jeunesse du PDCI, très remonté contre le régime d’Abidjan a avancé d’autres raisons qui militent en faveur de ce refus.

Les invités de cette mascarade d’investiture

Nous assisterons à un ballet des chefs d’Afrique qui n’œuvrent pas  pour leur continent. Ce sont des chefs d’État pour la plupart corrompus qui sont solidaires dans la destruction du  continent et dans la  répression de leurs peuples. Il s’agit de Patrice Talon (Bénin), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Denis Sassou Nguesso (Congo), Sahle-Work Zewde (Éthiopie), Nana Akufo-Addo (Ghana), par ailleurs Président en exercice de la CEDEAO, Umaro Sissoco Embalo (Guinée-Bissau), George Weah (Liberia), Bah N’Daw (Mali) , Mohamed Ould El-Ghazouani (Mauritanie), Issoufou Mahamadou (Niger), Macky Sall (Sénégal) et Faure Gnassingbé (Togo).

A cette liste, il faut ajouter une dizaine de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui seront présentes à la cérémonie solennelle de prestation de serment du Président Alassane Ouattara prévue ce lundi 14 décembre 2020 au Palais de la Présidence de la République, selon un communiqué de la présidence de la République. La CEDEAO n’est plus une organisation crédible pour résorber les crises dues aux élections ou à la mauvaise gouvernance n Afrique. Elle est plutôt rangée du côté des dictateurs à vie au détriment des peuples.

La Françafrique au rendez-vous pour préserver ses intérêts

Le ministre de la Françafrique, Jean Yves Le Drian sera présent pour sauvegarder les intérêts d’une France moribonde. Nicolas Sarkozy est considéré sombrement comme l’invité de marque lugubre. Il représente le parrain d’Alassane Ouattara pour l’avoir aidé à confisquer le pouvoir et mener de force Laurent Gbagbo à la Haye. Ces deux  tristes personnages Jean-Yves Le Drian alias le truand ou Nicolas Sarkozy le condamné sont des figures de proue de la destruction et du pillage de l’Afrique Francophone. 

L’avenir de la Côte d’Ivoire après cette cérémonie d’investiture

Après cette élection présidentielle marquée par l’extrême violence et des injustices, le pays de Félix Houphouët Boigny pourra à peine-t-il recouvrer  la paix sociale et civile?

Le bruit des vagues tumultueuses d’eau aux abords de l’immense lagune Ébrié ne semble pas assurer des moments d’accalmie en terre éburnéenne . Cette obscène parodie d’élection est décriée tant par l’opposition. Comme le souligne Henri Konan Bédé exclusivement, ce n’est nullement moins de 10% du corps électoral qui s’est exprimé le 31 octobre 2020. Avec moins de 20 % d’électeurs ayant extirpé leurs cartes d’électeur au plus. Tous ces faits illustrés devraient amener Ouattara à “titrer toutes les conséquences et en déduire, malgré tous les actes anticonstitutionnels qui sont posés actuellement, qu’il n’est pas légitimement le président de la République“, a insisté le Sphinx de Daoukro.

Toutefois, l’ancien Président a opté pour le dialogue afin de conjurer une autre crise à la Côte d’Ivoire, conjointement l’opposition reste disposée à entamer un dialogue avec Ouattara. Ce dialogue devra aboutir à une constitution moderne et la reprise de la présidentielle.

Devant le Corps Diplomatique, 1er janvier 1970, comme le disait père de la nation ivoirienne « Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles, c’est l’arme de ceux qui font passer leurs problèmes généraux avant les problèmes particuliers, avant les questions d’amour-propre. »

Espérons vivement le dialogue constructif serait priorisé afin de favoriser notamment une sortie de crise majeure qui perdure depuis deux décennies.

Par Vincent Adams

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s