G5 Sahel: Cheikh Tidiane Gadio: les terroristes du monde entier sont en train de converger vers l’Afrique pour prendre leur part de richesse et pourquoi jouons-nous à la carte de l’indifférence?

Cheikh Tidiane Gadio president de l’institut Panafricain de Stratégie ( IPS), député, fut ministre des affaires étrangères pendant une dizaine d’années sous le mandat d’Aboulaye Wade, s’est prononcé sur l’engagement de l’armée française au Sahel et la question de son éventuel retrait de la région: pourquoi l’Afrique ne se prend-elle pas en charge sur le plan sécuritaire?

En effet, un sommet de deux jours – 15 et 16 février 2021 – s’est déroulé au Tchad pour faire le point sur la crise sécuritaire au Sahel. Il a réuni les présidents du G5-Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et français Emmanuel Macron, en visioconférence, à l’instar du président du Conseil européen Charles Michel, pour cause de coronavirus. Le sommet associant le G5-Sahel, la France et d’autres partenaires internationaux a lieu un an après celui de Pau (sud-ouest de la France). Lequel, devant la menace d’une rupture sous les coups de boutoir jihadistes, avait débouché sur un renforcement militaire dans la zone dites des « trois frontières » (Mali, Niger et Burkina) et l’envoi de 600 soldats français supplémentaires pour l’opération Barkhane, les faisant passer de 4 500 à 5 100. 

L’appel solennel de Cheikh Tidiane Gadio aux dirigeants africains pour la libération de l’Afrique

Pourquoi l’Afrique doit-elle jouer la carte de l’indifférence? Quelle est la lourde tache qui attende les leaders africains face aux terrorismes? Pourquoi l’Afrique ne veut libérer? Le temps est venu pour les fils d’Afrique de prendre leurs responsabilités.

Son intervention s’inscrit dans une perspective panafricaniste assumée en vue de la restauration de l’Afrique. C’est un plaidoyer pour la paix, la sécurité, la souveraineté et la prospérité du continent africain. Le continent le plus riche est à la croisée des chemins avec la menace du terroriste international et domestique qui étend ses méfaits partout. L’Afrique est un gâteau dont chacun veut sa part. Ses ressources sont convoitées par les vautours du monde entier. Les terroristes ont l’impression que l’Afrique est vulnérable.

En outre, pour Cheich Tidiane Gadio, il est temps que l’Afrique mettre en place une stratégie pour assurer elle-même sa sécurité. Il prône à cet effet, l’union sacrée des Africains. Il faut penser l’Afrique d’abord ensuite l’Afrique avec ses amis.

Cheikh Anta Diop, une pensée au coeur de l’actualité: « la sécurité précède le développement »

Il est temps de répondre à l’appel de l’inoubliable professeur cheikh Anta Diop de 1973. La sécurité demeure une condition du développement des pays africains. Par exemple, les pays comme le Tchad nettement ont compris et avec ses enfants au Mali, au Nigéria se sont engagés sans précédent dans le continent pour la cause de la libération de l’Afrique.

Par conséquent, il urge de mettre place une armée africaine spécialisée, tel était le vœu de Kwame Nkrumah en 1963 pour la souveraineté et la dignité de l’Afrique.

Au regard de la situation chaotique des armées du Mali, du Burkina et du Niger qui se font massacrer voire un véritable carnage humain quotidien, une fois de plus Kwame Nkrumah et Cheikh Anta Diop, n’avaient pas tort, en disant que la sécurité est au fondement du développement et d’une véritable souveraineté.

Chams Farel Koné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s