Covid-19 -France: mort de cinq personnes après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech, trois sont localisées à Nancy

Le ministre de la santé, Olivier Veran en déplacement à Nancy. s’est exprimé sur le sujet : « Il y a évidement dans le cadre du suivi de pharmacovigilance des études qui sont faites par les autorités sanitaires en lien avec les médecins pour déterminer s’il y a un lien ou non avec la vaccination » • © Yves Quéméner, France télévisisons

Selon le ministère de la Santé, 139 cas d’effets indésirables graves ou inattendus sont recensés en France. Cinq personnes sont décédées après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech. Trois décès sont enregistrés à Nancy. Olivier Véran, le ministre de la santé, a réagi.

Point commun entre ces personnes décédées : elles avaient toutes plus de 75 ans et elles souffraient de comorbidités précise le ministère de la Santé dans une annonce effectuée ce mardi 19 janvier 2021. Trois décès ont été enregistrés par le centre régional de pharmacovigilance de Nancy (Meurthe-et-Moselle), un par celui de Tours (Indre-et-Loire) et le dernier par celui de Montpellier (Herault). L’information est révélée par nos confrères de France infos

Le ministère de la Santé a annoncé, mardi 19 janvier, que cinq personnes étaient mortes en France après avoir reçu le vaccin anti-coronavirus Pfizer-BioNTech.

Ce sont des personnes qui ont pu décéder dans les jours qui ont suivi la vaccination sans pour autant présenter des signes de réaction allergique suite à la vaccination

Olivier Véran, ministre de la Santé

Le ministre de la santé, Olivier Véran, en déplacement à Nancy cet après-midi s’est exprimé sur le sujet au micro de France 3 Lorraine : « ce sont des personnes qui ont pu décéder dans les jours qui ont suivi la vaccination sans pour autant présenter des signes de réaction allergique suite à la vaccination… En EHPAD, on s’adresse à des personnes qui sont très fragiles, en perte d’autonomie et souvent avec beaucoup de maladies et de médicaments. Et les causes de ces décès peuvent complètement être indépendantes. Il y a évidemment dans le cadre du suivi de pharmacovigilance des études qui sont faites par les autorités sanitaires en lien avec les médecins pour déterminer s’il y a un lien ou non avec la vaccination ou bien si c’est une concordance malheureuse. Dès qu’il y a une alerte, il y a une enquête. S’il y a une suspicion forte, il peut être propose de faire des analyses supplémentaires.« 

Au 18 janvier, quelque 480 000 personnes ont été vaccinées en France.

Source France info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s