L’Afrique du Sud a revendu toutes ses doses du vaccin AstraZeneca à 14 pays africains.

L’Afrique du Sud a annoncé dimanche 21 mars avoir revendu un million de doses à 14 pays africains après avoir suspendu la vaccination avec AstraZeneca.

La  fin du contrat avec les vaccins Astra Zeneca

La campagne de vaccination avec AstraZeneca en Afrique du Sud est bel et bien terminée. Le ministère de la Santé a annoncé, dimanche 21 mars, avoir conclu de vendre  toutes ses doses de vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 à d’autres États membres de l’Union africaine (UA), rapportent Reuters et The South African. Le pays avait suspendu la vaccination avec AstraZeneca au mois de  février en raison des résultats d’une étude montrant que ce vaccin accordait qu’une protection minimale devant au variant dominant dans le pays.

Du reste  la suspension, le 7 février dernier, de l’inoculation du vaccin AstraZeneca aux populations sud-africaines n’est pas anodine. Elle fait suite à une étude conjointe menée par les universités de Wits (Johannesburg) et d’Oxford. Ladite étude révèle pour ainsi dire une efficacité « limitée » du vaccin contre le variant sud-africain de la Covid-19. La limite affiche donc 22% de taux d’efficacité contre le minimum de 51% requis par l’Organisation mondiale de la santé.

Pour rappel, l’Afrique du Sud avait reçu un million de doses d’AstraZeneca du Serum Institute of India et devait de nouveau s’injecter 500.000 doses supplémentaires. Dans son communiqué, le ministère de la Santé sud-africain informe avoir travaillé ces dernières semaines pour s’assurer que tous les États membres de l’Union africaine (UA), identifiés comme destinataires de ces doses, avaient obtenu toutes les approbations réglementaires, permis et licences pour déployer les vaccins dans leurs pays respectifs. « Le premier lot de vaccins en cours de livraison bénéficiera à neuf États membres et le reste sera collecté cette semaine pour être livré à cinq autres États membres », a-t-il détaillé. Le prix de revente de ces doses ainsi que les destinataires n’ont pour l’heure pas été communiqués.

L’Afrique du Sud entame une nouvelle campagne de vaccination avec des injections de Johnson & Johnson.

Après avoir suspendu le déploiement du vaccin AstraZeneca, l’Afrique du Sud a commencé à vacciner les travailleurs de la santé avec des injections de Johnson & Johnson. Le gouvernement prévoit de vacciner 40 millions de personnes, soit les deux tiers de la population, pour atteindre un certain niveau d’immunité collective.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s