Barack Obama pleure « Mama Sarah », sa grand-mère qui lui racontait le Kenya

Après le décès au Kenya de Sarah Obama, à l’âge de 99 ans, l’ancien président américain a salué la mémoire de sa « Granny ». L’une de ses plus ferventes supportrices, qui l’a aidé à comprendre son identité africaine.

Sarah Obama était pour le 44e président des États-Unis une passerelle vers le passé. Celui d’un petit garçon né dans la transgression, d’une mère américaine, Ann Dunham, originaire du Kansas, et de Barack Hussein Obama Senior, venu de Kolego, un petit village situé au nord-ouest de Nairobi, près de la frontière ougandaise, pour étudier outre-Atlantique.

Barack Obama partagera peu de moments avec son géniteur, qui l’abandonne alors qu’il n’a que deux ans. À l’âge de 10 ans, il le revoit le temps d’une journée à Hawaï, avant qu’il ne s’éclipse. L’unique et dernière rencontre entre le père et le fils, et le début d’une crise identitaire chez l’adolescent, tourmenté par cette identité africaine dont il sait peu. C’est entre autres auprès de Sarah Ogwel Onyango Obama qu’il apprend à connaître sa famille sur le continent et l’histoire de son père, mort tragiquement dans un accident de la circulation en 1982.

… suite de l’article sur Jeune Afrique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s