Caricatures: Après de violentes manifestations au Pakistan, les Français invités à quitter le pays

Le parti islamiste Tehreek-i-Labbaik Pakistan (TLP) a été interdit par Islamabad, jeudi 15 avril. Il réclamait des sanctions contre la France en raison de son soutien à la publication de caricatures, dont les caricatures de Mahomet.

Le gouvernement pakistanais a officiellement interdit, jeudi 15 avril, le parti radical islamiste qui organise depuis plusieurs mois des manifestations contre la France. “Le Tehreek-i-Labbaik Pakistan (TLP) réclame l’expulsion de l’ambassadeur de France à Islamabad”, rappelle Dawn, depuis qu’Emmanuel Macron a défendu la liberté de publier des caricatures du prophète Mahomet.

“Le ministre de l’Intérieur a justifié le bannissement de cette formation au nom de la loi antiterroriste”, ajoutant que les autorités avaient essayé de mener “des pourparlers indirects avec le TLP” pour parvenir à un “accord”. Mais ceci aurait finalement eu un “effet dévastateur et démoralisant” sur les forces de l’ordre dont certains membres ont été blessés et six d’entre eux tués durant les échauffourées de ces derniers jours, a déclaré Sheikh Rashid.

Lundi 12 avril, le leader du TLP, Saad Rizvi, avait été arrêté après avoir une nouvelle fois réclamé la tête du diplomate français, “ce qui a conduit des milliers de ses partisans à descendre dans la rue dans plusieurs villes du pays”, Lahore, Karachi et la capitale, Islamabad.

Le Premier ministre, Imran Khan, insiste sur le fait que l’interdiction du TLP est une mesure “allant dans le plus grand intérêt du public et de l’État”. La validation de l’interdiction par le parlement va prendre “deux ou trois jours”, après quoi la Cour Suprême sera saisie pour ordonner la dissolution du Tehreek-i-Labbaik Pakistan.

L’ambassade de France à Islamabad n’en a pas moins lancé un appel à tous les ressortissants et entreprises français se trouvant au Pakistan, rapporte Dawn“pour qu’ils quittent temporairement le territoire” au plus vite. “Il faut partir dans la mesure du possible, en raison des manifestations qui constituent une grave menace pour la sécurité”, a-t-elle indiqué. Les candidats au retour vers la France “peuvent emprunter des vols réguliers” vers Paris. Quant à l’ambassade, elle prévoit de tourner au ralenti ces prochaines semaines.

Source Courrier international

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s