Vu du Royaume-Uni:En France, l’interdiction du port du voile menace l’émancipation par le sport

Le débat brûlant autour du projet de loi “confortant le respect des principes de la République” trouve écho de l’autre côté de la Manche. La chroniqueuse “sport féminin” du quotidien britannique The Daily Telegraph, Fadumo Olow, s’indigne à la perspective de voir les jeunes musulmanes empêchées d’arborer le foulard islamique.

En effet, le Sénat a durci la loi adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale, y ajoutant un amendement destiné à proscrire le port de signes religieux ostensibles par les mineurs dans l’espace public. “Si le dispositif entre en vigueur, les femmes musulmanes qui portent le hijab vont se sentir encore davantage exclues.”

Les musulmans sont les bienvenus, pas leur visibilité”

La journaliste du titre orienté à droite s’inquiète surtout de la persistance de l’interdiction du voile dans le domaine du sport. Elle souligne par exemple que, malgré son autorisation par la Fifa depuis 2014, la Fédération française de football persiste dans son rejet, entravant la pratique du football pour certaines jeunes femmes musulmanes.

Cet état de fait est mis en balance avec le succès de l’équipe nationale masculine, où évoluent une part non négligeable de joueurs musulmans :

Trois ans seulement après que sept musulmans ont remporté la Coupe du monde, les musulmanes qui portent le hijab ne peuvent pas participer à des compétitions locales, ce qui limite leurs chances d’atteindre les plus hauts niveaux de la compétition. Le message est clair : les musulmans sont les bienvenus, mais leur visibilité ne l’est pas. Et comme c’est trop souvent le cas, ce sont les femmes qui en subissent les conséquences.”

Mieux intégrer les jeunes musulmanes

L’éditorialiste du Telegraph pointe surtout l’un des paradoxes entourant cette interdiction du foulard : en visant la libération et l’émancipation des femmes, elle risque de produire l’effet inverse en forçant leur retrait du monde sportif. “La France s’imagine que ce faisant elle libère les musulmanes de l’oppression. Mais partir du principe que les musulmanes éprouvent un ‘complexe d’infériorité’ est absurde, insultant et va à l’encontre de l’émancipation.”

Elle plaide donc pour que les jeunes musulmanes soient mieux intégrées et que les conditions soient réunies pour leur ouvrir plus largement la pratique sportive.

En conclusion, la journaliste dénonce un projet de loi liberticide, où des politiciens décident à la place des femmes de ce qu’elles doivent porter.

Forcer les femmes à s’habiller de telle ou de telle façon est un abus de pouvoir, mais n’est-ce pas scandaleux d’obliger des femmes à retirer un vêtement ? Que ce soit dans le sport ou ailleurs.

Source The Daily Telegraph

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s