Cameroun: deux personnes transgenres condamnées à de la prison ferme

Cinq ans de prison ont été décidés ce mardi 11 mai à l’encontre de deux personnes transgenres pour « tentative d’homosexualité » et « outrage public aux mœurs ».

Les deux personnes condamnées sont Loïc Djeukam, une personne transgenre très connue sur les réseaux sociaux sous le pseudonyme de Shakiro, et Roland Mouthé alias Patricia. Toutes deux sont déjà en prison, depuis février. Leur avocat, Me Richard Tamfu, a annoncé son intention de faire appel de la décision. Alice Nkom, la présidente de l’Association camerounaise pour la défense des droits des homosexuels (ADEFHO), est scandalisée.

C’est une décision qui relève de l’arrogance, d’un système qui se veut souverain et qui le démontre en violant ses propres engagements internationaux, ses propres lois. Cinq ans d’emprisonnement, c’est le montant maximal qui est prévu par l’article 347-1 du Code pénal pour des jeunes gens qui n’ont rien fait à personne. On parle de tentative d’homosexualité. Le procureur a dit que comme ils étaient habillés en robe, ils voulaient attirer des hommes, des gens de même sexe, pour faire du sexe et tomber ainsi sous le coup de la loi. C’est ça les éléments de tentative d’homosexualité. Je ne sais pas comment qualifier ça, c’est plus que ridicule, inacceptable, c’est pas juridique.

Source RFI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s