En Afrique, Macron fait la cour aux jeunes issus de l’immigration: »De manière très égoïste, j’y crois pour l’Afrique que j’aime et je pense que c’est essentiel pour notre pays. »

Depuis Pretoria en Afrique du Sud, Emmanuel Macron a lancé un message très politique à la jeunesse française issue de l’immigration. Symbole de la volonté du chef de l’Etat depuis quatre ans de tisser une nouvelle relation avec le continent africain, via un projet économique, culturel et l’espoir d’apaiser les mémoires.

Emmanuel Macron est revenu en France samedi, après trois jours en Afrique, au Rwanda, puis en Afrique du Sud. Au cours ce voyage, le chef de l’Etat a tenté de retisser le lien entre la France et le continent africain. Il a ainsi plusieurs fois répété des messages à destination de la jeunesse française d’origine africaine. Un objectif qui n’est pas sans arrière-pensées en France, puisque depuis quatre ans Emmanuel Macron veut s’inscrire dans une nouvelle relation avec l’Afrique, via un projet économique, culturel et une volonté d’apaiser les mémoires.

« On a quelque chose à bâtir en commun »

Le projet du président de la République s’adresse aussi directement à la jeunesse française issue de l’immigration. « Des millions de jeunes gens ont une histoire avec l’Afrique, par leur famille, par des générations. On va enfin leur dire : on a quelque chose à bâtir en commun. On ne va pas leur dire ‘c’est un problème, vous devez vous intégrer’, mais : ‘vous êtes une chance pour la France et vous allez nous aider à développer cette histoire' », a déclaré Emmanuel Macron depuis Pretoria.

Emmanuel Macron prétend ainsi tourner la page de la Françafrique. N’est-ce pas de l’hypocrisie?  La France ne semble pas vouloir rompre le cordon ombilical. À contrario, elle s’implante fortement en Afrique afin de sauvegarder ses intérêts au détriment du continent. D’ailleurs, dans le climat politique actuel en France, avec les tentations communautaristes d’un côté et les discours populistes de repli vis-à-vis de l’immigration de l’autre, ses mots tranchent. Toutefois, le Président Français  assume et précise : « De manière très égoïste, j’y crois pour l’Afrique que j’aime et je pense que c’est essentiel pour notre pays. » Ces propos feront réagir une partie de la droite et l’extrême-droite et annoncent des débats explosifs en vue de l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s