Aucune preuve que la femme sud-africaine a réellement donné naissance à 10 bébés, selon une enquête

Une Sud-Africaine qui prétendait donner naissance à dix bébés ne disait pas la vérité, selon une enquête officielle.

Gosiame Thamara Sithole, 37 ans, est devenue virale après avoir affirmé avoir donné naissance à sept garçons et trois filles par césarienne dans un hôpital de Pretoria, en Afrique du Sud.

Mais aucun hôpital de la province de Gauteng n’a d’antécédents de decuplets nés à des tests médicaux ne montrant aucune preuve d’une césarienne ou que Mme Sithole n’avait même pas été enceinte récemment, a-t-il déclaré.

Mme Sithole est maintenant détenue en vertu de la loi sur la santé mentale pour observation « contre son gré » selon son avocat.

« L’évaluation médicale a montré qu’il n’y avait pas eu de grossesse. Cela montre également qu’il n’y a pas de cicatrices physiques pour indiquer une césarienne récente », a déclaré une source au site d’information local Eyewitness News.

Cependant, une déclaration publiée par la famille du père présumé Teboho Tsotetsi a déclaré dix jours plus tard qu’il n’avait toujours pas vu de preuves de ses enfants.

« Il (Tebego) a fait plusieurs tentatives pour rendre visite à sa petite amie, mais elle n’a pas révélé où elle se trouvait et l’état de ses bébés », peut-on lire dans le communiqué.

« La famille a résolu et conclu qu’il n’y a pas de decuplets nés entre Tebogo Tsotetsi et Gosiame Sithole, jusqu’à preuve du contraire et souhaite s’excuser pour tout inconvénient et embarras. »

Leur maire local a confirmé les naissances, mais un porte-parole du gouvernement a déclaré plus tard que l’homme politique n’avait que la parole de la famille et que personne n’avait encore vu les bébés.

Les dons ont commencé à affluer pour le couple « record » et leurs bébés présumés, surnommés les « Thembisa 10 », dont 1 millions de rands (50 000 £) d’un client.

Mais l’histoire a attiré les soupçons après pretoria News n’a pas divulgué l’hôpital où les bébés sont nés et une série d’hôpitaux dans le Gauteng est sorti pour nier leur implication.

« Je suis choquée par ma grossesse. C’était difficile au début. J’étais malade. C’était difficile pour moi », a annoncé Mme Sithole aux médias locaux plus tôt ce mois-ci.

« Je ne ressens plus la douleur, mais c’est quand même un peu dur. Je prie simplement pour que Dieu m’aide à accoucher de tous mes enfants en bonne santé, et pour que moi et mes enfants en sortent vivants. J’en serais heureux.

Source Daily Mail 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s