Jacob Desvarieux mort de la Covid-19 malgré trois doses de vaccin

Plongé dans un coma artificiel après avoir contracté la Covid-19 en mi-juillet dernier, Jacob Desvarieux est décédé au CHU de Guadeloupe à l’âge de 65 ans.

De santé fragile, en 2009, Jacob Desvarieux a eu de gros soucis. Dialysé pendant un an, il avait souffert le martyre, mais avait choisi de continuer à jouer sur scène. Il ne voulait surtout pas renoncer à faire de la musique et avait fêté en beauté les 30 ans de Kassav’ le 16 mai 2009 au Stade de France. C’était alors le premier groupe français à avoir rempli l’enceinte sportive. Jacob Desvarieux avait pu finalement être greffé d’un rein en 2010 et se disait en avril 2021 « rajeuni de dix ans ».

Né le 21 novembre 1955 à Paris, Jacob Desvarieux est parti quelques mois après sa naissance pour la Guadeloupe, l’île d’origine de sa mère. Avec sa mère Cécile Desvarieux, ils se sont installés au Sénégal pendant deux ans. C’est à Dakar que Jacob Desvarieux a appris à jouer de la guitare avec ses voisins. L’un d’entre eux sera plus tard le bassiste de Youssou N’Dour. Ce premier séjour en Afrique a marqué à jamais le musicien qui plus tard aura grand plaisir à venir s’y produire avec Kassav’.

Après le Sénégal, Jacob et sa mère sont revenus en France, à Marseille. C’est là qu’adolescent, il rejoint un groupe de rock, les Bad grass. Progressivement, il a lâché le lycée pour se transformer en arrangeur. La passion de la musique était trop irrésistible. Jacob Desvarieux a opéré le choix de « monter » à Paris où les opportunités étaient plus nombreuses à l’époque.  En 1979, Kassav’ est né. La suite,  on la connaît…

Avant de décéder ce vendredi 30 juillet, Jacob Desvarieux avait été vacciné à trois reprises contre la Covid-19. Certains sont ainsi persuadés que sa mort est en lien avec la vaccination.

La nouvelle affligeante est tombée ce vendredi 30 juillet : Jacob Desvarieux est décédé à l’âge de 65 ans. De santé précaire depuis une greffe rénale – il était diabétique -, le musicien avait été hospitalisé le 12 juillet à Pointe-à-Pitre après avoir été contaminé par le coronavirus. C’est du reste parce qu’il faisait partie de personnes à risque face à la maladie, qu’il avait absorbé trois doses de vaccin. De quoi déclencher une polémique sur les réseaux sociaux, où de nombreux réfractaires aux vaccins accusent les injections d’être à l’origine de sa mort.

Le co-fondateur du groupe Kassav’ s’y était rendu, comme l’avait annoncé son équipe, pour un examen sommaire médical de routine » le 12 juillet dernier. Mais ce jour-là, le chanteur de 65 ans a été testé positif à la Covid-19. Ayant pourtant absorbé auparavant deux doses de vaccin, l’artiste fait partie des personnes les plus à risques : diabétique et greffé d’un rein en 2008, sous immunosuppresseurs, il a été placé en réanimation.

Pour faire, les polémiques, Christine Kelly fournit des  explications via un tweet

« Sur le cas du triste décès de notre ami Jacob Desvarieux et ses trois vaccins. Quand on est greffé, transplanté on prend à vie un traitement immunosuppresseur qui empêche le système immunitaire de réagir et détruit le vaccin. On fait 3 ou 4 vaccins en espérant… »,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s