Le nombre de victimes du tremblement de terre en Haïti s’élève encore à 2189

Le bilan d’un tremblement de terre dévastateur qui a frappé Haïti ce week-end a augmenté de près de 250 pour atteindre 2 189 morts, a déclaré l’agence de protection civile de la nation des Caraïbes.

Plus de 12.260 personnes ont été blessées lorsque le séisme a frappé samedi le sud-ouest d’Haïti, à environ 160 kilomètres à l’ouest de la capitale Port-au-Prince, selon le bilan actualisé.

L’agence de la protection civile a ajouté que 332 personnes avaient été portées disparues et que des opérations de sauvetage étaient en cours.

Des dizaines de milliers de bâtiments ont été détruits et endommagés dans ce pays appauvri qui se remet encore d’un autre tremblement de terre dévastateur en 2010.

Des secousses ont secoué des bâtiments hier en fin de journée dans la ville des Cayes, dans le sud du pays.

Un policier en patrouille aux Cayes a déclaré qu’il n’y avait pas de rapports immédiats de nouveaux décès ou dégâts dans la région.

Dans toute la ville balnéaire, les familles dormaient sur des matelas dans les rues.

Pays le plus pauvre des Amériques, Haïti se remet encore d’un séisme de 2010 qui a tué plus de 200 000 personnes.

Haïti a également été assiégé par la violence des gangs, le Covid-19 et le chaos politique, qui a atteint un pic le mois dernier après l’assassinat du président Jovenel Moise.

Le gouvernement a déclaré un état d’urgence d’un mois dans les quatre provinces touchées par le séisme.

Une foule affamée s’est rassemblée devant un aéroport du sud d’Haïti hier alors que les victimes se sont induplées de leur colère face au fait que l’aide gouvernementale tardait à arriver cinq jours après la catastrophe, laissant beaucoup de gens sans nourriture ni eau.

Le Premier ministre Ariel Henry, qui s’est envolé pour visiter les Cayes, a salué la dignité dont ont fait preuve les survivants et promis une escalade rapide de l’aide.

Mais après une nouvelle nuit de pluie, les habitants des Cayes, y compris ceux qui campaient dans une ville de tentes en plein effercentre dans le centre-ville, se sont plaints du peu d’aide sur le terrain.

L’inquiétude grandissait également pour des endroits plus reculés en dehors des Cayes, comme la ville durement touchée de Jérémie, au nord-ouest, où les routes d’accès ont été endommagées, a montré une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

Des dizaines de personnes se sont rendue à l’aéroport des Cayes pour réclamer de la nourriture après l’arrivée d’un hélicoptère transportant des fournitures, selon un témoin de Reuters. La police est intervenue pour permettre à un camion transportant des secours de partir.

Pierre Cenel, juge local aux Cayes, ville de quelque 100 000 habitants, a réprimandé le gouvernement de Port-au-Prince, faisant écho à la frustration bouillonnante dans les régions les plus durement touchées.

« En tant que juge, je ne dois pas avoir d’opinion politique. Mais en tant qu’homme, en tant qu’homme préoccupé par la situation de mon pays, rien ne fonctionne. Ils n’ont rien fait pour se préparer à cette catastrophe », a déclaré M. Cenel dans le centre-ville des Cayes.

Jerry Chandler, chef de l’agence de protection civile d’Haïti, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il savait que l’aide n’avait pas encore atteint de nombreuses régions, mais que les responsables travaillaient dur pour la livrer.

« La frustration et le désespoir de la population sont compris, mais […] il est demandé à la population de ne pas bloquer les convois pour que la protection civile puisse faire son travail », a-t-il déclaré.

Il y avait au moins 600 000 personnes ayant besoin d’aide humanitaire et 135 000 familles déplacées, a déclaré M. Chandler, notant que l’objectif était de fournir de l’aide à toutes les personnes dans le besoin dans un délai d’une semaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s