Coup de tonnerre – Burkina Faso : Paul-Henri SandaogoDAMIBA évince Roche Kaboré!

Paul-Henri Sandaogo DAMIBA est le nouveau Président du Burkina Faso. Il a fait arrêter Roch Marc Christian Kaboré dans la nuit de dimanche à lundi.

C’était bien un coup d’Etat militaire qui avait débuté au Burkina Faso dans la nuit de samedi à dimanche. Des tirs d’armes lourdes et automatiques étaient entendus dans différentes casernes militaires du Burkina Faso. Même si la journée a semblée plus calme, malgré quelques tirs sporadiques, la soirée a été chaude sur le coup de 23h ce dimanche. Une information parvenue à notre rédaction confirme l’arrestation de Roch Marc Christian Kaboré par les hommes en arme menés par le lieutenant colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA.

Avant l’arrestation de Roche Kaboré, des tirs avaient été entendus autour de sa résidence privé. Selon les sources bien introduites, le Président a été arrêté et placé en résidence surveillée dans un camp militaire. Paul-Henri Sandaogo DAMIBA réclamerait, comme au Mali et en Guinée, à Roch Marc Christian Kaboré de démissionner de sa fonction de Président du Burkina Faso. La situation dans le pays est toujours confuse dans la soirée puisque des détonations d’armes sont toujours rapportés par des populations.

Paul-Henri Sandaogo DAMIBA est en effet un officier supérieur d’infanterie dans l’armée burkinabè. Il est diplômé de l’école militaire de Paris. Cet officier est titulaire d’un master 2 en sciences criminelles du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) de Paris ainsi que d’une certification d’expert de la Défense en management, commandement et stratégie. Il est auteur du livre « Armée Ouest-africaines et terrorisme, réponses incertaines ? ».

L’ambassade de France au Burkina Faso a diffusé une note à tous les ressortisants français présents dans le pays pour leur demander de rester cloitrés chez eux. Un couvre feu avait été annoncé plutôt dans la journée par l’ancien gouvernement Roch Marc Christian Kaboré. Ce lundi, les écoles devraient rester fermées au moins jusqu’à mercredi.

Roch Marc Christian Kaboré était au pouvoir au Burkina Faso depuis le 29 décembre 2015. Le nouvel homme fort du Burkina devrait prendre la parôle dans la journée de ce lundi 24 janvier.

Après le colonel Mamadi Doumbouya en Guinée et Assimi Goïta au Mali, le Burkina Faso devient le troisieme pays d’Afrique de l’Ouest à subir un coup d’Etat militaire en moins de 6 mois.

Autre source

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s