Allemagne: 125 employeeshomosexuels de l’église dénoncent les discriminations dont ils sont victimes

C’est le plus grand coming out que
l’Église catholique ait jamais connu. Le lundi 24 janvier, 125 personnes, des prêtres, des professeurs de religion, des employés de l’Église ont officiellement rendu publique leur homosexuality en Allemagne. Le manifesto « out in church » veut mettre fin aux discriminations dont ces personnes, qui risquent par là leur
emploi, sont victimes.

Des employés homosexuels de l’Église catholique dénoncent dans un manifeste les discriminations dont elles s’estiment victimes, et notamment la loi du silence, la double morale au sein de l’Église, les conséquences toxiques pour elles, obligées durant des années de s’inventer une autre vie privée et de mentir de peur de perdre son emploi.

Dans un documentaire sur leurs témoignages diffusé le 24 janvier en prime time par la première chaîne publique (ARD), un couple de femmes raconte un secret pesant de quarante ans. Un prêtre devant la caméra est plusieurs fois au bord des larmes. Ces personnes croyantes restent attachées à leur foi et dénoncent la trahison de l’évangile que constituent à leurs yeux les discriminations dont elles sont victimes. 

Travailler librement

Elles réclament de pouvoir travailler et vivre sans peur au sein de l’Église catholique et une modification du droit du travail propre à cette institution qui aujourd’hui peut permettre de licencier une personne homosexuelle. Après le service public, les églises catholique et protestante sont le deuxième employeur en Allemagne avec 1,3 million salariés, des prêtres, des éducatrices dans des jardins d’enfants, des enseignants, du personnel médical dans des hôpitaux.

Les 27 évêques allemands ont été sollicités pour le documentaire télé « Comme Dieu nous a créé ». Un seul a réagi et devant les caméras de l’ARD, il s’est excusé au nom de son institution auprès des personnes concernées. D’autres responsables ont réagi depuis et apporté leur soutien à l’initiative « Out in church » ou souligné qu’elle n’aurait pas de conséquences juridiques pour les personnes concernées. L’archevêque de Hambourg a déclaré : « Une Église où l’on doit se cacher en raison de son orientation sexuelle ne respecte pas les principes posés par Jésus ». 

La société allemande en plein débat

Le manifeste a par ailleurs reçu le soutien d’une vingtaine d’organisations catholiques représentant plusieurs centaines de milliers de personnes. 

Il y a tout d’abord les changements que l’Église catholique elle-même pourrait décider, notamment au plus tard au printemps 2023 malgré par un synode. La réforme du droit du travail propre à cette institution, la non-discrimination des personnes homosexuelles ou non binaires, voire des bénédictions de couples queer, déjà pratiquées non-officiellement, sont des pistes de travail. 

Le gouvernement ne veut pas rester inactif. Le nouveau ministre de la Justice a estimé que des discriminations fondées sur l’identité sexuelle n’étaient pas acceptables. La Constitution allemande doit d’ailleurs être amendée et la protection des droits fondamentaux doit à l’avenir inclure la non-discrimination pour des raisons liées à l’identité sexuelle.

Source RFI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s