Guerre en Ukraine : l’ambassadrice Thomas-Greenfield attend le soutien de l’Afrique

La guerre en Ukraine se déroule loin de l’Afrique, mais ses conséquences se font sentir sur le continent, de la flambée des prix du carburant aux difficultés d’importation de nourriture, les pays africain se sentent pris en tenaille au sein d’un conflit dont qu’ils estimaient éloigné.

Pour en savoir plus sur ces impacts pour les pays africains, je suis en compagnie la représentante américaine auprès l’ONU, madame l’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield. Madame l’ambassadeur Greenfield, merci beaucoup pour votre temps. 

Africanews : Craignez-vous que la flambée des prix des denrées alimentaires en Afrique ne provoque des troubles sociaux ou d’autres bouleversements ? 

Ambassadrice Thomas-Greenfield : Merci, Ronald. Et c’est vraiment génial d’être avec vous. Nous savons que cette guerre que les Russes ont déclenché en Ukraine aura un impact sur le monde. L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs de blé vers l’Afrique. Je pense que les chiffres que j’ai sont d’environ 2,4 milliards de dollars d’échanges commerciaux entre l’Ukraine et l’Afrique en 2021. Mais c’est la guerre qui a conduit à cela, et c’est pourquoi les Africains doivent faire partie de la solution pour mettre fin à cette guerre inadmissible. 

Africanews : Madame l’Ambassadeur Greenfield, c’est un événement international majeur. Et lorsqu’on sait que des choses comme ça arrivent, les pays africains ont tendance demeurer en périphérie. Mais nous avons appris la semaine dernière que le président sud-africain Cyril Ramaphosa avait été approché pour essayer et, vous le savez, de trouver une issue à cette crise. Quel rôle les pays africains peuvent-ils jouer pour mettre fin à cette guerre, pour que la paix règne en Ukraine ? 

Ambassadrice Thomas-Greenfield : Je pense que la voix de chaque dirigeant, de chaque pays appelant les Russes à mettre fin à cette guerre, est importante. Aucune voix n’est trop petite. Aucun président n’est insignifiant dans cet effort. Et c’est pourquoi à New York, à l’Assemblée générale, le vote africain est si important pour que nous puissions dire aux Russes qu’ils n’ont aucun allié dans cette guerre d’agression contre l’Ukraine. Que nous sommes tous aux côtés du peuple ukrainien face à cette attaque contre l’intégrité de ses frontières, cette attaque contre sa souveraineté et son indépendance. 

Africanews : engagez-vous des ambassadeurs africains ? Êtes-vous en contact avec l’Union Africaine ? 

Ambassadrice Thomas-Greenfield : Je travaille avec les ambassadeurs africains sur une base quotidienne. Comme vous le savez, ce sont trois membres africains élus du Conseil de sécurité, l’A3, le Ghana, le Kenya et le Gabon. Je m’engage avec eux sur ces questions régulièrement, et je rencontre et m’engage avec d’autres représentants permanents africains pour les encourager à s’exprimer sur cette question. Le chef de l’U.A. était à Washington la semaine dernière, M. Moussa Faki, et il a rencontré le secrétaire Blinken et d’autres personnes à Washington. . Et un certain nombre de questions étaient à l’ordre du jour sur la manière dont nous pouvons nous associer à l’Afrique sur un large éventail de questions. Mais l’Ukraine était certainement l’un de ces domaines où nous avons besoin d’un engagement africain, nous avons besoin d’un partenariat avec l’Afrique. 

Africanews : L’économie mondiale sort à peine de la pandémie et vous avez maintenant une hausse des prix du carburant qui menace de saborder la croissance. Je sais que ce n’est pas principalement votre rôle, mais que fait votre gouvernement pour faire baisser les prix du pétrole ? 

Ambassadrice Thomas-Greenfield : Vous savez, nous avons fait un certain nombre de choses pour atténuer l’impact de cette guerre et des sanctions qui ont été imposées à la Russie pour atténuer l’impact de cela sur d’autres pays, y compris le nôtre, où nous voyons également les prix du pétrole et du gaz monter en flèche. L’idée est de chercher d’autres sources de pétrole pour construire et promouvoir d’autres pays qui sont tous producteurs , un grand nombre de pays qui sont tous producteurs sur le continent africain. Comment pouvons-nous utiliser ces ressources de manière plus efficace afin de soutenir non seulement l’Afrique, mais aussi le reste du monde ? Ce sont toutes des questions que nous essayons d’examiner pour faire face à l’impact de la guerre et aider les pays à sortir de la pandémie de Covid

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s